Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cheneché.over-blog.com

Hommage aux Poilus morts pour la France de la Commune de Chéneché (Vienne)

Les lieux où sont morts les soldats de Chéneché: COURTOIS Maurice, Emile

Publié le 23 Novembre 2014 par Rose Carabout in lieux de décès

Soldat COURTOIS Maurice, Emile, Aimé décédé à l'ambulance 3/18 de Beaurieux (Aisne)

le 24 avril 1917 après avoir été blessé devant Craonne.

Sources:

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/

http://www.france-histoire-esperance.com/

http://www.michelbessone.fr/ photo

http://milleansabouhet.pagesperso-orange.fr/ paroles chanson de Craonne

http://www.bing.com/videos/search?q=chanson+de+craonne&FORM=VIRE3#view=detail&mid=3FE62FE10A3F53D77C553FE62FE10A3F53D77C55

http://www.herodote.net/16_avril_1917-evenement-19170416.php

Récit des circonstances de sa mort:

Le 16 avril 1917, les Français lancent une grande offensive en Picardie, sur le Chemin des Dames. Mal préparée, mal engagée, elle va entraîner un profond ressentiment chez les soldats avec une reprise en main des questions militaires par le gouvernement.

Échec sanglant

L'échec de l'offensive est consommé en 24 heures malgré l'engagement des premiers chars d'assaut français (une quarantaine). On n'avance que de 500 mètres au lieu des 10 kilomètres prévus, et ce au prix de pertes énormes : 30.000 morts en dix jours.

Le général Robert Nivelle, qui a remplacé le général Joseph Joffre à la tête des armées françaises le 12 décembre 1916, en est tenu pour responsable.

Désespoir et mutineries

Après l'attaque du Chemin des Dames, au cours de laquelle sont morts pour rien 29.000 soldats français, la désillusion est immense chez les poilus. Ils ne supportent plus les sacrifices inutiles et les mensonges de l'état-major.

Des mutineries éclatent çà et là. En fait de mutineries, il faudrait plutôt parler d'explosions de colère sans conséquence pratique (aucun soldat n'a braqué son arme sur un gradé ; aucune compagnie n'a déserté). Elles surviennent à l'arrière, dans les troupes au repos qui, après s'être battues avec courage mais inutilement, apprennent que leurs supérieurs veulent les renvoyer au front sans plus d'utilité.

Le général Nivelle, qui n'a pas tenu sa promesse d'arrêter les frais au bout de 48 heures, est limogé le 15 mai 1917 et remplacé par le général Pétain, auréolé par ses succès de l'année précédente à Verdun. Il s'en faut de beaucoup que ce changement ramène la discipline dans les rangs et les mutineries se reproduisent en assez grand nombre jusqu'à la fin du printemps.

JMO du 73 éme RI description des combats devant Craonne du 15 au 24 avril 1917 mention du nom de Courtois Emile
JMO du 73 éme RI description des combats devant Craonne du 15 au 24 avril 1917 mention du nom de Courtois Emile
JMO du 73 éme RI description des combats devant Craonne du 15 au 24 avril 1917 mention du nom de Courtois Emile
JMO du 73 éme RI description des combats devant Craonne du 15 au 24 avril 1917 mention du nom de Courtois Emile
JMO du 73 éme RI description des combats devant Craonne du 15 au 24 avril 1917 mention du nom de Courtois Emile

JMO du 73 éme RI description des combats devant Craonne du 15 au 24 avril 1917 mention du nom de Courtois Emile

Carte postale avec les paroles de la célèbre chanson de CraonneCarte postale avec les paroles de la célèbre chanson de Craonne

Carte postale avec les paroles de la célèbre chanson de Craonne

Les lieux où sont morts les soldats de Chéneché: COURTOIS Maurice, Emile
Les lieux où sont morts les soldats de Chéneché: COURTOIS Maurice, Emile
sa tombe dans le cimetière de Chéneché
sa tombe dans le cimetière de Chéneché

sa tombe dans le cimetière de Chéneché

Commenter cet article